Issho ni Ecchi 01 VOSTFR

Issho ni Ecchi 01 VOSTFR
Loading advertisement...
Preload Image
Up next

Issho ni Ecchi 01 English Sub

Cancel
Turn Off Light
LISTE DES EPISODES RAW + ENGLISH SUB
LISTE DES EPISODES VOSTFR

Fiche Technique :

Issho ni Ecchi 01 VOSTFR

Titre japonais : Issho ni Ecchi

Titre français : Soyons indécents

Release : VOSTFR

Adaptation : Original

Date de sortie : 26 février 2010

Ressource : AniDB

Production : PinkPineapple

Studio Animation : G-lam

Team Fansub : HentaiFR

Synopsis :

Issho ni Ecchi 01 VOSTFR

Issho ni Ecchi 01Après avoir répondu à la convocation de Momoka, l’infirmière de l’école, le protagoniste est contraint de s’engager à divers actes sexuels avec elle. Plus tard, le protagoniste est accidentellement témoin de la jeune sœur de Momoka, Maron, se masturbant. Il est découvert et Maron contre-attaque en le déshabillant, et en lui donnant une branlette. Une chose en amenant une autre, il éjacule en prenant sa virginité. Finalement, les trois se retrouvent dans un bain public, et finissent dans un trio !

Au sein de l’université, une jeune infirmière, Momoka, a fait appeler un jeune étudiant. Quelque chose l’intrigue et elle lui demande de retirer ses vêtements pour lever ses soupçons. Le jeune étudiant s’exécute, lui montrant ainsi son corps et son pénis en érection sous son boxer. Pour la jeune infirmière, c’est une preuve tangible de sa bonne santé. Elle se déshabille à son tour, lui montrant sa poitrine généreuse, et se précipite rapidement vers son pénis. 

Le tenant fermement dans sa main, elle suce son pénis avec fermeté dans toute sa longueur. Momoko s’allonge ensuite sur le lit, jambes pendantes sur le coté. Elle fixe légèrement le jeune étudiant, arquz légèrement le bassin vers le haut, écartant les jambes, laissant entrevoir ses lèvres gonflées. Celui-ci entame un léger doigtage contre son clitoris dressé et ses lèvres durcies. Il pouvait voir les lèvres s’écarter légèrement l’une de l’autre, et les apercevoir perler d’excitation. Une mince couche de sécrétion s’était accumulée, et une odeur d’extase s’en dégageait.